Les îles Galápagos – Isabela (2/2)

Los Tuneles

LA sortie à ne pas manquer sur Isabela.

Los Tunnels c’est un dédale de roche volcanique dans lequel l’eau s’est frayé un chemin. Les trous, ou les tunnels, en font un endroit parfait pour les espèces marines qui peuvent se développer tranquillement. Les roches et l’eau peu profonde créent un abri naturel dans lequel les prédateurs ne peuvent pas s’immiscer.

Le lieu est déjà beau en lui-même, mais ce qui nous attend sous l’eau va nous faire rêver.

Formation rocheuses de Los Tuneles
Formation rocheuse de Los Tuneles

La traversée en bateau, encore une fois, n’est pas de tout repos. On a pris les places de devant, en se disant qu’on allait profiter du paysage. On a surtout profité de la pluie battante.

Heureusement le personnel du bateau nous avait distribué de jolis cirés jaunes avant le départ. On remercie aussi la personne de l’agence Galapagos Bike & Surf, rencontrée la veille, de nous avoir prévenu qu’il ferait froid dans le bateau et qu’il valait mieux prévoir des vêtements chauds.

Sur le chemin, le bateau s’arrête de temps en temps pour nous montrer des fous (ceux qui ont des pattes blanches, les pattes bleues c’est pour plus tard). On voit aussi dépasser le bout des nageoires de bancs de raies. Mais la plus belle surprise que nous avons ce sont des dauphins qui sautent complètement hors de l’eau au loin. Le bateau s’approche d’eux, ils nous tournent autour (à seulement un mètre ou 2 du bateau) avant de s’en aller. Un moment génial ! Rien que pour ça, ça valait le coup de se prendre toute la pluie à l’avant du bateau.

Le bateau entre dans la zone des Tuneles. Maxime est impressionné par le conducteur qui manœuvre dans ce dédale de roches volcaniques. Certains passages sont très étroits et il connait le chemin à la perfection.

Nous sur Los Tuneles
Ce pont naturel a l’air solide !

Nous montons sur les roches pour apercevoir le lieu de nidification des Fous à pattes bleues (ou Blue Footed Booby en anglais. La blague est facile et elle a même donnée lieu  à des tshirts et des mugs « I love Boobies »…).

 

Nous sommes quelques mètres au dessus du niveau de l’eau et nous apercevons à nouveau des tortues marines d’environ 1 mètre nager tranquillement sous l’eau.

Tortue marine vue d'au-dessus

Tortue marine
On peut presque chatouiller la tortue marine

Il est temps d’enfiler nos combinaisons, masques et tubas et de se jeter à l’eau pour environ 40 minutes de snorkeling. L’eau est toujours froide, un peu moins que lors de notre sortie paddle, mais on est pas sûr qu’elle dépasse les 12°. Gla Gla !

Hippocampe de la taille d'une main
Hippocampe de la taille d’une main

Nous sommes accompagnés par un guide accrédité qui connait bien les lieux et sait où chercher les animaux. Il nous dirige d’abord vers des hippocampes de la taille d’une main, des poissons colorés et des tortues marines qui nous frôlent. Sans parler des coraux multicolores qui s’illuminent dès que le soleil apparait. L’émerveillement nous fait temporairement oublier le froid. Nous sommes en groupe mais le reste du lieu est désert et appartient aux animaux.

Le guide nous amène ensuite jusqu’à une petite caverne qui sert de refuge… à des requins ! Ils sont au moins une dizaine là dedans. Ce sont des requins à pointe blanche qui mesurent entre 1m et 1m50. Trois d’entre eux déclenchent un petit moment de recul général lorsqu’ils sortent de leur trou et passent à quelques centimètres de nous !

On regrette de ne pas avoir d’appareil étanche, mais le guide prend quelques photos avec sa GoPro et nous les récupérerons par la suite. Bon par contre, il faudra qu’on lui donne des cours car les photos ne rendent pas justice à ce que l’on voit…

Sur le chemin du retour, de nombreuses tortues laissent dépasser leur carapace à la surface.

Carapaces de tortues marines
Carapaces de tortues marines

Des bancs de raies font leur apparition. On ne voit que des bouts de nageoires qui dépassent, on dirait presque des requins.

Nous avons aussi l’occasion de voir un escadron de Fous à pattes bleus (piqueros en espagnol) voler en formation serrée et plonger dans l’eau de manière synchronisée.

Cet endroit est vraiment magnifique !

Plongeon du fou à patte bleue
Plongeon du fou à patte bleue

Cette journée a vraiment été hors du commun, en particulier grâces aux dauphins, aux tortues marines et aux requins que nous avons pu admirer de vraiment très près.

Après le déjeuner sur le bateau, le retour au port se fait dans la même bruine qu’à l’aller.

El Estero

De retour des Tuneles, on ne traine pas et on file direction El Estero, une plage qu’on nous a conseillé et qui est sympa pour bronzer à marée basse. Les 50 minutes de marche ne nous font pas peur.

Sur le chemin, en bord de mer, nous voyons comme à l’habitude, des gros crabes, des iguanes, quelques otaries et des oiseaux en tout genre. Les petits oiseaux blancs, nous font marrer car après le passage des vagues, ils vont planter leur bec dans le sable pour manger et courent très très vite pour ne pas se faire mouiller par la vague suivante.

 

D’après notre GPS, nous sommes arrivés à El Estero. Visiblement on n’est pas à marée basse, on ne voit que des rochers et la mer. Difficile de se poser là, surtout qu’il y a des dizaines de crabes autour de nous. Encore raté pour notre bronzage.

On verra quand même un pélican voler puis plonger dans l’eau pour se nourrir.

Zone de reproduction des iguanes marins
Zone de reproduction des iguanes marins près d’El Estero

Sur le retour, nous voyons un petit chemin qui mène jusqu’à une plage appelée la Piscina. Nous décidons d’aller voir à quoi elle ressemble. Notre élan est vite refroidi par une vingtaine d’iguanes marins qui dorment, crachent et éternuent, à tour de rôle.

Bande d'iguanes marins
La bande d’iguanes nous barre la route

Ce sont surtout les 4 ou 5 gros qui dorment au milieu du chemin qui nous embêtent. Nous n’osons pas les enjamber. Tant pis, on ne verra pas la petite plage !

Sur le retour, nous profitons du beau coucher de soleil. Surtout que demain, nous repartons vers Santa Cruz et envisageons une visite de Bartolome.

Coucher de soleil sur Isabela
Coucher de soleil sur Isabela

Infos pratiques

Excursion à Los Tuneles :

Entre 80 et 130$ selon l’agence. La visite se fait par groupe de 10 – 15 personnes.

Prévoir des vêtements chauds pour le retour, car après le snorkeling, le vent est froid. Si vous avez autant de chance que nous, il pleuvra pendant le trajet. Dans ce cas on est bien content d’avoir des chaussures fermées et des imperméables. Le déjeuner est inclus (sandwichs et biscuits).

El Estero

L’endroit est facile d’accès. Le chemin pour s’y rendre longe la plage et c’est toujours tout droit. Néanmoins, il est préférable de se munir d’un smartphone + GPS (ou d’une carte…). Il est possible d’être accompagné par des guides pour avoir des explications.

Un commentaire sur “Les îles Galápagos – Isabela (2/2)

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :