Mindo, des papillons par milliers

Après quelques heures de bus depuis Quito, nous arrivons dans la ville de Mindo et sommes surpris par sa petite envergure. La ville abrite environ 2 500 habitants mais propose de nombreuses activités en extérieur.

Vu la variété des activités telles que le rafting ou les tiroliennes, nous nous attendions à arriver dans une grande ville.
On croise de nombreux français de très bonne humeur (non cela n’est pas un oxymore 😉

La Mariposera

170916_122719_Equateur_M_1029r_light

Nous commençons par la visite de La Mariposera, la ferme aux papillons. Après les 2 heures de bus, nous choisissons de nous y rendre à pied pour se détendre les jambes. La ferme se trouve à environ une demie-heure de marche depuis l’arrêt de bus.

Nous avons le droit à une explication de quelques minutes dans un très bon anglais sur les différentes étapes avant que les papillons ne sortent de leur cocon. Chose surprenante, on nous demande de faire attention où l’on met les pieds parce que les papillons ont la fâcheuse tendance à se poser par terre et à finir écrasés.

 

Nous rentrons dans une grande serre d’à peu près 100m2. Les papillons volent partout, on ne sait où donner de la tête. Ils se posent à plusieurs reprises sur nous et certains sont énormes, ils font la taille d’une main.

Des bananes coupées en 2 sont reparties à plusieurs endroits. Cela sert à attirer les papillons. Il suffit de s’en mettre sur les doigts pour qu’ils viennent se poser sur nous.

Dans la serre, nous découvrons également des cases dans lesquelles se trouvent les différentes évolutions des papillons : les œufs, la chenille, le cocon, le papillon (à différents stades de sortie). Si l’on est assez patient on peut assister à la sortie puis à l’envol d’un papillon. Entre la sortie et l’envol, il faut patienter environ 10min le temps que le jeune papillon fasse sécher ses ailes.

L’espérance de vie des papillons est d’une quinzaine de jours seulement. D’ailleurs nous en voyons un grand nombre en fin de vie, ils ont les ailes dans un sale état.

170916_123149_Equateur_J_1002r_light

C’est agréable d’avoir la possibilité de les observer d’aussi prêt et ils se posent même sur nous sans être effrayés (parfois il est même difficile de s’en débarrasser : l’un d’eux restera accroché au sac à dos de Jennifer jusqu’à la sortie). Plusieurs sont d’ailleurs venus sur elle sans qu’elle ait à utiliser de la banane tandis que Maxime ne se faisait que très peu approcher même avec de la banane sur le bout des doigts.

L’activité dure environ 1h30 parce que nous avons mitraillé et regardé les différents stades des papillons pour les voir pendre leur premier envol. Si vous êtes moins branchés photos, une heure suffit.

Visite d’une chocolaterie

Sur la route de la ferme aux papillons, nous avions repéré plusieurs chocolateries. Nous en choisissons une et décidons de faire le tour qu’ils proposent avec l’espoir de déguster du chocolat.

C’est une petite fabrique et avec les explications qui nous sont données on se rend compte qu’on ne connait rien de rien à l’histoire du cacao.

170916_152925_Equateur_J_1055r_light

Maintenant qu’on sait, on vous dit tout : pour commencer, les toltèques se servaient de la graine comme monnaie. Puis les mayas se sont mis à moudre les graines et à les vendre.

Les espagnols en découvrant le cacao l’ont ramené en Espagne pour le faire goûter au roi qui l’a trouvé bien trop amer. Les espagnols l’ont donc mélangé à de la canne à sucre pour retirer l’amertume. Ils ont voulu en produire en Espagne mais il faut un climat bien particulier pour que le cacao pousse et les espagnols se sont retrouvés avec des fruits qui ne donnaient pas de graines. Ce désagrément les a obligé à continuer à se ravitailler en Equateur (tant mieux pour l’économie Équatorienne).

 

Infos pratiques

Mindo

Comment aller à Mindo depuis Quito : prendre le bus depuis le terminal Ofelia (le même que pour aller à la Mitad del Mundo). Le prix est de 3,10$/pers pour environ deux heures de trajet.

La Mariposera, la ferme aux papillons

– Pour s’y rendre : compter 30min de marche à pied. Le chemin est plat et le lieu est très facile à trouver. On met quand même la carte qui est affichée dans le village. Sinon il est possible de prendre un taxi.

20170916_112554_light

– Prix d’entrée : 7,5$/pers. Au centre de Mindo, de nombreuses agences proposent de vendre le ticket. Nous pensions nous être fait avoir et avoir payé un peu plus que le prix normal, mais finalement cela revenait au même.

Tour d’une chocolaterie

Plusieurs chocolateries proposent une petite visite. Là encore, nous avions pris nos tickets par une agence. Nous l’avons regretté car une petite chocolaterie était indiquée sur le chemin de la mariposera, près de la sortie du village et elle ne travaille avec aucune agence.

Prix d’entrée : 10$/pers.

Un commentaire sur “Mindo, des papillons par milliers

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :