Trinidad et les couleurs de Cuba

Réveil dans une ville coloniale

Après 1h30 de bus depuis Cienfuegos, et une bonne sieste, nous arrivons à Trinidad. Le réveil est un choc positif : les routes étroites sont pavées, les maisons sont de couleurs vives et sont beaucoup plus basses que dans les grandes villes, le changement de décor est total!

Trinidad.JPG

La sortie de la gare routière n’est pas évidente car de nombreux habitants attendent impatiemment l’arrivée des bus pour proposer leurs casas particulares aux touristes fraichement arrivés. Carte en main nous partons à la recherche de la casa Las Arrendias.

Après 20 bonnes minutes dans les rues dont au moins 5 dans la bonne rue, juste pour chercher l’entrée de la casa, nous arrivons à destination. L’entrée est discrète, il n’y a pas d’écriteau qui indique que c’est une casa particular. Une vieille dame très gentille nous ouvre et nous indique la chambre à l’étage.

terrasse
Vue depuis le toit de la casa Las Arrendias

L’hébergement à Trinidad nous coute un peu plus cher que dans les autres villes, 35-40 CUC la nuit, mais nous ne sommes pas déçus : la chambre est immense, traversante, lumineuse et dispose même d’une terrasse privée. Toutes les chambres ont aussi accès au toit qui donne vue sur l’Eglise de la Santissima Trinidad.

 

Dès notre première sortie en ville, nous remarquons qu’ici, la musique est très présente. Un bar en haut de la Plaza Mayor, possède une grande terrasse et fait venir des musiciens pour que les gens profitent du beau temps. Certains enchainent même quelques pas de salsa entre les tables ou sur les marches.

salsa_bar.jpg
Bar et salsa en haut de la Plaza Mayor

Le musée de la lutte contre les bandits

Ce matin, nous allons visiter le couvent San Francisco de Asis. Construit en 1813, il abritait un couvent et a été transformé en musée de la lutte contre les bandits. Les bandits, se sont les contres révolutionnaires qui agissaient entre 1960 et 1965.

L’endroit est rempli de photographies de la guérilla menées contre les bandits et d’objets, comme des armes à feu, ayant servi à l’époque. Exposé tel un trophée, un morceau d’avion de reconnaissance américain est également visible dans le musée.

avion_de_reconnaissance.JPG

L’après-midi, suite à une erreur sur les horaires du bus qui va à la plage, nous improvisons une petite session bronzette suivie de quelques photos sur la terrasse . Elle n’est que pour nous, autant en profiter!

20160321_Cuba_M_6120

Le lendemain, le temps est incertain, nous resterons nous promener dans la ville et profiterons (encore) de la terrasse. Bon et puis pour être franc, il a plusieurs excursions qui partent de Trinidad. On peut par exemple visiter la Vallée de los Ingenios ou le parc Topes de Collantes et ses cascades, mais depuis que j’ai perdu ma CB à Viñales, on est un peu short pour finir les vacances (plafond de carte oblige) ..!

Après ces quelques jours de repos, il est temps de retourner à Paris! Nous nous lèverons à 6h20 pour prendre un bus jusqu’à La Havane.

 

 

Un commentaire sur “Trinidad et les couleurs de Cuba

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :