Le canyon de Colca

Cabanaconde

Cabanaconde est le petit village d’entrée du Canyon de Colca. Un immense canyon profond de 3400 mètres qui peut se visiter en trek sur 3 ou 4 jours. Pour ce qui est de la ville, on en fait vite le tour. La majorité des gens n’y passeront qu’une ou deux nuits, à l’arrivée selon l’heure du bus et au retour du trek.

Plaza de armas de Cabanaconde
Plaza de armas de Cabanaconde

Pour accéder au canyon, les touristes doivent payer un Boleto turistico de 70 soles par personne (environ 17€). Ça fait un peu rager pour simplement faire de la randonnée… Nous avions lu pas mal de choses sur ce ticket, apparemment l’argent ne revient pas directement aux communautés du coin. Certains arrivent à faire le trajet sans le payer, d’autres pensent que c’est obligatoire. Bref c’est pas clair, et c’est pas la première fois au Pérou qu’il y a des « règles » qui n’en sont pas vraiment.

On essaie de partir le matin sans avoir le boleto. Au premier carrefour, une dame reconnaît nos allures de touristes et nous les réclame ! Pas de bol(eto) ! De bonne foi, on lui dit que l’on aura pas assez d’argent liquide pour vivre les 3 jours dans le canyon et payer le ticket. Elle nous envoie retirer de l’argent dans un magasin (oui, parce qu’il ne faut pas compter sur la présence d’une banque ici). Il est fermé. En dernier recours elle nous propose les tickets réservés aux sud américains qui ne coûtent que 40 soles par personne en nous faisant promettre de ne rien dire aux autres touristes. On accepte gentiment et on reprend notre chemin. Nous aurons droit à un nouveau contrôle quelques minutes plus tard sur le chemin qui va à LLahuar.

A chaque région son chapeau !
A chaque région son chapeau !

Itinéraire dans le canyon de Colca

L’itinéraire prévu dans le canyon était le suivant (« était » parce qu’un petit souci en cours de route nous le fera changer) :

Jour 1 : descente jusqu’à LLahuar et profiter de l’après-midi dans les bains chauds naturels.

Jour 2 : montée et descente jusqu’à Sangalle, l’Oasis au milieu du canyon.

Jour 3 : remontée des 1100m de dénivelé positif jusqu’à Cabanaconde. La partie difficile (il parait).

Jour 1 : la descente et les problèmes

Le premier jour est relativement facile. On ne peut pas se tromper de chemin, il n’y en a qu’un. Des flèches assurent de prendre la bonne direction dès la sortie du village de Cabanaconde.

Les alentours du canyons de colca

Ensuite le chemin descend pendant environ 3 heures. Nous savions cet itinéraire moins touristique que les autres, mais là on est vraiment seuls. En 4h nous croisons 3 touristes et 4 condors des Andes, un bon ratio selon nous !

Rivière dans le canyon de colca

Arrivés en bas de la montagne, nous traversons un pont et le petit bout de montée commence pour rejoindre le village. Nous apercevons des geysers naturels d’eau chaude. C’est aussi à partir de là que ça se gâte. Maxime commence à se sentir mal et peine à suivre le rythme de Jennifer et Elliott, un américain rencontré sur le chemin, alors qu’ils sont en pleine discussion. Même après quelques pauses, l’arrivée à LLahuar est une épreuve et l’envie de vomir se précise.

Le Canyon de Colca
Le Canyon de Colca au départ de Cabanaconde
Direction le fooooond du canyon ! Colca, Llahuar, Pérou
Direction le fooooond du canyon !

Le chemin du jour est bouclé en 4 heures environ : départ à 8h et arrivée vers midi.

Nous prenons une cabane au LLahuar Lodge qui dispose de piscine et de termes à 39°C. L’accueil de la vieille dame qui tient le Lodge est très chaleureux. Notre cabane est rudimentaire mais très propre.

Nous passerons une partie de l’après midi dans les bains d’eau chaude  au bord de la rivière (bon, l’eau est chaude mais pas brûlante, on est loin des 39°C annoncés. Et d’ailleurs attention aux moustiques, même dans l’après-midi).

Maxime profite de sa tourista éclair et alterne entre son lit et les toilettes pendant que Jennifer fait connaissance avec les autres occupants du Lodge (pas mal de français d’ailleurs).

Jour 2 : on continue ?

Le deuxième jour est censé nous amener jusqu’à l’oasis après environ 4h de marche. Le chemin est une montée de 700m de dénivelé suivi d’une descente d’à peu près autant. Nous planifions le lever à 6h30.

La vue à 6h30 du matin depuis notre cabane
La vue à 6h30 du matin depuis notre cabane met de bonne humeur

Maxime n’ayant rien mangé depuis la veille au matin et tout effort étant une épreuve, nous décidons de récupérer un bus depuis LLahuar qui nous ramènera directement à Cabanaconde.

Vue sur l'oasis Sangalle depuis le haut du canyon
Vue sur l’oasis Sangalle depuis le haut du canyon

Dommage pour la suite du trek mais il faut savoir s’économiser pour profiter de la suite…

Ce que l’on avait pas compris, c’est que l’unique bus qui passe à LLahuar à 8h (et pas à 7h…) du matin va d’abord tout au fond du canyon, à Tapay, le village le plus éloigné. Et seulement ensuite il fait demi tour pour aller à Cabanaconde. Nous passerons donc plusieurs heures dans le bus qui sillonne les petits chemins à flanc de canyon avant de retrouver un lit pour se reposer.

Au moins le fond du canyon n’a plus de secrets pour nous !

Jour 3 : direction Puno

Après une bonne nuit de repos, nous prenons le bus direction Chivay. Le conducteur nous informe que l’on peut aller jusqu’au carrefour entre Arequipa et Puno et récupérer un bus directement là bas. Cela nous économise une partie du chemin jusqu’à Arequipa et nous évite de repasser une nuit sur place.

Après plusieurs heures, il nous arrête donc sur un bord d’autoroute et on scrute impatiemment la destination des bus qui passent par cette route.

Plus qu'à attendre le prochain bus...
Plus qu’à attendre le prochain bus dans un endroit de rêve…

Finalement un bus s’arrête pour nous prendre. Il est déjà plein. Tanpis, on monte quand, même ! On a juste envie de quitter ce bord d’autoroute. Quitte à faire le reste du trajet jusqu’à Puno mi debout mi assis dans les escaliers du bus.

Notre arrivée à Puno marque le début de la fin de notre aventure Péruvienne…

Infos pratiques :

  • Pour se rendre au Canyon de Colca, il faut passer par la petite ville de Cabanaconde. Il est possible d’aller à Cabanaconde depuis Arequipa en bus, trois compagnies se partagent les trajets. Départs à 9h30, 11h et 14h. Prix de 17 soles par personne. Nous avons opté pour le départ à 9h30 et sommes arrivés à Cabanaconde à 16h30.
  • A Cabanaconde, il n’y a pas de wifi et pas de distributeurs automatiques. Mieux vaut prévoir du liquide avant d’être coincé sur place (comme nous…).
  • Entrée du Canyon : 70 soles par personne.
  • Se loger :
    • A Cabanaconde : Arum Qurpawasi, hôtel très propre. De l’eau chaude sous la douche si les autres visiteurs ne l’ont pas vidé. Petit déjeuner inclus. Prix de 60 soles négocié à 50.
    • Pour manger : l’hostal Pachamama a un restaurant qui propose de nombreux plats dont de l’alpaga, des pâtes et des pizzas. L’hostal en lui même avait l’air sympa (attention, les douches avec de l’eau chaude sont payantes, 5 soles).
    • A LLahuar : pas trop le choix, il n’y a que deux auberges ici. Le LLahuar Lodge, outre son avantage avec les bains chauds, nous a surpris par la propreté des lieux (chambres et toilettes). Prévoir une lampe frontale ou un téléphone portable pour remonter dîner car il y a peu de lumière à partir de 18h. Attention, les moustiques du bord de la rivière et des bains chauds sont assez énervés, même en plein soleil vers 13h. Prévoir un bon répulsif.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :