Pisac et Ollantaytambo

Nous effectuons les visites via un tour en bus car pas mal de route nous sépare de Pisac et Ollantaytambo. Le premier arrêt de bus nous permet d’admirer la bien connue vallée sacrée des incas. La vallée sacrée inclut tout ce qui se trouve entre Pisac et Ollantaytambo.

La vallée sacrée des incas
La vallée sacrée des incas

Pisac

Premier arrêt dans une joaillerie dans laquelle les matières premières utilisées pour la fabrication de bijoux proviennent des alentours : argent, turquoises, obsidienne, coquillage marins (pour les teintes oranges et violettes). De nombreux ouvrages représentent la pachamama, la terre mère, avec toutes ses couleurs. Jennifer ne résiste pas et achète un bijou en forme de feuille de coca pour garder un beau souvenir de notre passage sur cette terre sacrée.

Ruines et terrasses de Pisac
Ruines et terrasses de Pisac

On poursuit le tour vers les ruines de Pisac, ici on retrouve beaucoup de terrasses de renforcement et de cultures. C’est dans ce lieu que le plus grand cimetière pré-colombien a été découvert avec plus de 4 000 momies trouvées dans la montagne. Sur la photo ci-dessous vous apercevrez un grand nombre de trous. Se sont justement ces trous qui contenaient les dépouilles. Elles ont été extraites depuis.

Tombes incas creusées à même la montagne
Tombes incas creusées à même la montagne

Ollantaytambo

Ruines de cité inca d'Ollantaytambo
Ruines de cité inca d’Ollantaytambo

Le tambo d’Ollantay. Un tambo est un lieu de repos des incas. La ville n’a pas été détruite par les espagnols et grâce à cela, les ruines sont encore en très bon état. Les incas n’ont toutefois pas terminé leurs constructions : le temple du soleil en est un bon exemple.

Le temple du soleil n'est pas achevé
Le temple du soleil inachevé d’Ollantaytambo
Taille de précision
Taille de précision

Visiter Pisac et Ollantaytambo

Des agences proposent un tour à 30 soles par personne. En plus de ces 2 visites, le tour inclut un arrêt près d’un point de vue sur Chinchero et la visite d’un atelier de tissage utilisant de l’alpaga. Ce dernier arrêt fait vraiment « chers touristes, c’est le moment d’acheter des écharpes en Alpaca à toute votre famille ». On est pas fan, mais les explications sur le processus de collecte et de teinte de la laine sont intéressantes.

Découverte de la teinte de laine
Découverte de la teinte de laine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :