Bogota

Bogota, la capitale de la Colombie est située au centre du pays sur une branche de la cordillère des Andes à 2640 mètres d’altitude. C’est la plus grande ville colombienne avec environ 7 000 000 d’habitants. La ville s’étale au pied de deux collines, le Cerro Monserrate et le Cerro Guadalupe.

On a aimé les couleurs, les maisons coloniales et la montagne avec la tête dans les nuages. Nos premières impressions sont bonnes : nous ne ressentons pas l’insécurité qui est fortement décrite dans les guides. Cela ne nous empêche pas d’être vigilants à chacun de nos déplacements en ville.

On a moins aimé : le temps qui change toutes les 5 minutes. Si la température moyenne en journée était de 18°C, nous nous portions bien en pull. Par contre dès que le soleil sort il tape fort et le tshirt est de mise. En général, c’est à ce moment là qu’il se met à pleuvoir. Et 10 minutes plus tard, ça recommence! Apparemment c’est un micro climat dû aux collines qui retiennent l’humidité des nuages.

Notre programme sur 2 jours :

  • Musée de l’or
  • Musée Botero
  • Place Simon Bolivar
  • Monserrate

Musée de l’or

Le musée de l’or, regroupe tous les objets retrouvés en Colombie de l’époque précolombienne. Il s’agit de la collection la plus importante au monde : environ 35 000 objets, dont seulement 10% seraient exposés. Ces objets proviennent des cultures indigènes Calima, Chibchas, Nariño et Tolima.

Symboles de puissance, les animaux occupaient une place importante au cœur de ces cultures. C’est pourquoi ils portaient des objets à l’effigie d’un ou plusieurs animaux pour cumuler les forces et les avantages de ceux-ci. Les shamans étaient également beaucoup représentés car ils avaient une place importante due à la communication qu’ils entretenaient avec les dieux. Cette communication était rendue possible grâce à un savant mélange de poudre de coquillage et de plantes narcotiques.

Nous avons été impressionnés par les nombreux objets retrouvés. Les techniques étaient extrêmement élaborées pour l’époque et permettaient de recouvrir de fines feuilles d’or des objets sculptés, de coller plusieurs objets en or en faisant atteindre un point proche de la fusion au métal ou encore de créer des objets en or de seulement quelques centimètres.

En sortant du musée on s’est amusé à imaginer la tête des conquistadors espagnols découvrant ces peuples recouverts d’or de la tête aux pieds. Auriez-vous rebroussé chemin ou auriez-vous été tenté de repartir vous aussi avec quelques kilos d’or ?

El Dorado, bien connu en Amérique du Sud est une légende amérindienne qui relate qu’à chaque changement de roi Chibcha, pendant la cérémonie, le peuple lançait des offrandes dans la lagune de Guatavita. Pendant la cérémonie le nouveau roi était recouvert de poudre d’or, d’où le nom d’El Dorado, qui se traduit par l’homme doré. Certains chercheurs d’or espèrent encore à ce jour découvrir de l’or et des émeraudes au fond de la lagune qui a bien entendu déjà été fouillée à de multiples reprises.

Radeau de l'offrande représentant la cérémonie du nouveau roi
Radeau de l’offrande représentant la cérémonie du nouveau roi

Par contre nous sommes un peu déçus des explications lues pendant la visite. Sans audio-guide, les textes sur les différents objets sont assez limités et ne permettent pas forcément de comprendre les pièces présentées. On reste un peu sur notre faim quoi.

Musée Botero

Fernando Botero né en 1932 est un peintre et sculpteur colombien. Il est particulièrement connu pour ses natures mortes et ses représentations de personnages aux formes rondes et larges. Le musée éponyme est situé dans le quartier historique de la Candelaria. Il contient de nombreuses œuvres données directement par l’artiste.

La visite a beaucoup plu à Jennifer et nous avons beaucoup aimé l’architecture coloniale des lieux. Nous pourrons grâce à cette visite reconnaitre un Botero du premier coup d’œil (un gros coup d’œil !). La promotion des arts et de la culture semble être importante en Colombie et nous avons croisé des classes d’élèves de primaire et de collèges dans plusieurs musées de la ville.

Au détour d'un couloir
Au détour d’un couloir

Nous avons également eu la chance d’admirer des œuvres de peintres tout aussi célèbres que Botero comme Chagall, Picasso, Renoir ou encore Dali.

Place Bolívar

La place Bolivar est la place principale de Bogota. Elle est située dans le quartier de la Candelaria, le centre historique où l’on retrouve de nombreuses maisons coloniales et le siège du gouvernement. La place est entourée par l’hotêl de ville, le Capitol national, la Cathedral Primada (ou en version longue : Catedral Basílica Metropolitana de la Inmaculada Concepción) et le palais de justice. Au centre, on retrouve une statue de… devinez qui ? Simon Bolivar, le libertador.

Panorama de la place Bolivar à Bogota
Panorama de la place Simon Bolivar à Bogota

La place est grande et de nombreux vendeurs à la sauvette sont à l’affût pour aborder les touristes qui passent par là. D’ailleurs nous sommes étonnés de ne pas en voir tant que ça dans un quartier supposé touristique. Est-ce que nous sommes en période creuse?

Juste derrière le Capitol national, se trouve la Casa de Nariño, qui est la résidence du président de la république colombienne. Son nom provient d’Antonio Nariño, un héros de l’indépendance de la Colombie, dont c’était la maison natale.

Nous pouvons nous promener autour du palais Nariño bien gardé (les sacs sont systématiquement fouillés) et apercevoir l’Observatoire astronomique national de Colombie (le premier construit en Amérique en 1803). Nous voyons également la garde présidentielle et les troupes militaires qui effectuent des rondes autour du palais. Selon un guide il est possible de visiter les lieux sur inscription. On ne l’a pas fait mais il faudra que l’on se renseigne pour la prochaine fois !

Monserrate

Point culminant de la ville, le Cerro de Monserrate (prononcer monserraté) offre une vue imprenable sur la capitale colombienne et la vallée. A 3152 mètres d’altitude, la ville dévoile son étendue à travers la savane de Bogota. Pour y accéder, nous empruntons un téléphérique qui nous fait grimper environ 500 mètres de dénivelé entre la ville et le Monserrate en quelques minutes.

Panorama depuis le Monserrate
Panorama depuis le Monserrate

Au sommet se trouve la Basilique du Senor de Monserrate, une église construite en 1925.

Le matin de la visite, le temps était couvert et on s’est dit qu’il valait mieux laisser tomber la vue sur la ville sous peine de l’appeler le Mont c’est raté. Cependant, heureusement pour nous en début d’après-midi, le soleil pointe le bout de son nez. On a hésité un peu mais finalement on a bien fait car le soleil a perduré.

Arrivés en haut, on ne peut qu’admirer la superbe vue. La ville est immense, encore plus que ce que l’on pensait. On apprendra plus tard que la ville s’étend sur environ 1800 km2. Comparativement, la superficie de Paris est d’un peu plus de 100 km2.

On se rend compte que nous n’en visiterons qu’une infime partie. La vue éclipsera d’ailleurs un peu l’église qui pour nous, ne présente qu’un intérêt limité.

 

 

 

 

3 commentaires sur “Bogota

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :