Split et les cascades de Krka

« Tu te rends compte, t’as 30 ans!? »

Cette année pour souffler mes bougies, nous avons décidé de nous organiser un long week end à Split en Croatie. Le prix des billets d’avion aidant, nous n’avons pas hésité longtemps!

Départ tôt le matin pour l’aéroport d’Orly,  et après -un peu- d’attente à l’aéroport, nous voici dans l’avion en direction de Split pour notre premier voyage en Croatie.

1h30 de vol plus tard, la grisaille parisienne est derrière nous et la température qui tourne autour des 30°C nous oblige à troquer nos baskets pour des tongs.
La navette de l’aéroport permet de rejoindre facilement la gare routière, située à quelques minutes de marches seulement du centre ville de Split.

Nous partons donc à pied à la recherche de notre appartement pour le week end. Trente minutes de marche plus tard et après un rapide aperçu de la ville, nous arrivons dans sur les lieux. L’appartement est situé sur les abords de la colline Marjan et le quartier, relativement calme nous permettra de profiter de la petite terrasse.

DSC_0035_resultat

Un centre ville historique

Split est une ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle est en partie construite à l’intérieur du palais de Dioclétien, un empereur romain d’origine dalmate qui a fait construire son palais entre 294 et 305. Autant dire qu’une ville construite il y a aussi longtemps est remplie de petites rues biscornues que nous avons hâte de découvrir.

La ballade permet d’apprécier le bord de mer et le port bien remplit de Split. Les yachts rivalisent en taille et plusieurs bateaux de croisière, type immeuble de 10 étages qui flotte, sont amarrés au port. L’endroit nous fait un peu penser aux stations balnéaires du sud de la France. D’ailleurs j’envoie une photo à ma famille qui me répond « On dirait le Grau du roi »… ça valait le coup de partir en Croatie!

Le centre ville, lui, change vraiment de visage quand on s’engouffre dans les petites rues. Nous découvrons des rues pavées, hautes, étroites et pas rectilignes mais pleines de charme. On se plait à se perdre dans ces rues moyennageuses. De nombreuses petites places, remplies de cafés et de restaurants ressemblent à des culs de sac. Mais en s’approchant, on découvre de nouvelles petites rues et on repart pour l’exploration!

Les principaux centres d’intérêts culturels de la ville sont le palais de Dioclétien et l’ensemble de monuments qui lui sont associés : les remparts, le péristyle, le temple de Jupiter et les fondations du palais.

Les cascades de Krka

DSCF9232r_resultat

A Split, il fait beau, il fait chaud et on n’a pas envie de repartir sans s’être baignés! Alors oui, il y a des plages à quelques minutes du centre ville. D’après ce qu’on a pu lire, elles sont sympas mais nous avons un peu plus envie de nature. Après réflexion, nous réservons une excursion dans le parc national de Krka (à prononcer comme ça s’écrit). avec une agence locale.

Le lendemain, rendez-vous à 8h du matin pour le trajet en bus d’environ 40 minutes jusqu’au Parc National de Krka. L’entrée dans le parc se fait par un petit tour de bateau sur la Krka pour mieux admirer les paysages et se mettre en bouche avant les cascades!

Une fois à l’intérieur, le guide nous proposera de faire un rapide tour à pied pour nous en apprendre plus sur l’histoire passée du lieu : la force produite par l’eau permet d’automatiser des tâches telles que moudre du maïs, laver la laine ou encore pilonner la laine pour la rendre plus douce.

Le parc a également servit à la mise en place du deuxième barrage hydroélectrique au monde en 1895 (pas de chance, le premier a été mis en service sur la rivière Niagara seulement deux jours avant celui de Krka!). Une ancienne turbine de plusieurs tonnes est d’ailleurs encore visible sur place.

Après la visite, nous avons bien mérité une baignade au pied des sept cascades. L’eau est à la température parfaite pour se rafraichir, et on ne se fera pas prier pour y rentrer.

Au retour nous passerons par la ville de Šibenik et pourrons admirer un joli panorama sur la région.

La colline Marjane

Le lendemain, de retour en ville, nous partons tôt, bien décidés à grimper les 178m du mont Marjane (prononcer « marianne », et c’est un prénom masculin). A partir de 10h la température est rapidement montée et on comprend pourquoi les gens s’arrêtent au premier point de vue sur la ville et ne vont pas jusqu’en haut du parc! D’autant plus qu’il y a un café installé juste là.

DSC_0123_resultat

Un long week-end (ou une petite semaine)

Après ces 5 jours passés à Split, nous repartons en direction de Paris sans même avoir pris un coup de soleil! Ce week-end prolongé nous aura permis de bien découvrir la ville et surtout de se changer les idées!

DSCF9328r_resultat

PS : Mon téléphone aura lui, décidé de rester vivre en Croatie, la poche de mon maillot de bain n’étant visiblement pas assez confortable.

Un commentaire sur “Split et les cascades de Krka

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :